Compagnie Cyrano

Gros-Câlin

Le sujet

C'est l'histoire drôle et émouvante d'un doux dingue qui fantasme sans retenue pour faire face à une solitude poignante et garder la tête hors de l'eau. Au cours de ce monologue, Cousin, le "héros", personnage attachant s'il en est, prend le spectateur à témoin de sa vie et en fait le confident de ses délires grandissants.

Le choix du sujet

L'humour de Romain Gary nous bouleverse parce que ses jeux de mots et son comique de situation trouvent une résonance pathétique en nous. Chaque éclat de rire porte en toile de fond, chez le spectateur comme chez le personnage, l'angoisse de ne pas être reconnu de ses semblables. Traitant de la solitude, il parle à tout le monde et le génie de Gary est de nous émouvoir sans cesse avec un texte à la fois littéraire, drôle et accessible.

C'est qu'ici, la forme, avec ses expressions ambiguës, ses confusions de personnages, est constamment au service de l'émotion : on souffre avec Cousin, on espère avec lui et bien qu'il ne s'enflamme que pour des illusions son enthousiasme est tel qu'on a envie malgré tout qu'elles deviennent réalité. Parce qu'avant tout, avec Cousin, le bien nommé, nous sommes tous de la même famille.

" Dans une grande agglomération comme Paris, il faut quelqu'un à aimer… "

La mise en scène

C'est un monologue. Sous le prétexte d'une conférence sur la vie des pythons dans le grand Paris, le personnage principal raconte sa vie, ses espoirs, ses angoisses et esquisse tous les personnages qu'il rencontre.

Les thèmes abordés parlent de la solitude (au cœur des préoccupations urbaines aujourd'hui), d'amour et de quête d'identité. C'est un spectacle tragi-comique où le public est ballotté entre rires et larmes.

Sans décor ni accessoire, ce spectacle repose uniquement sur le jeu d'acteur. Celui-ci s'adresse de façon intime au public comme s'il se livrait à un ami.

> Retour aux spectacles